Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

NOKIA : LE COUP DE POIGNARD DANS LE DOS DE TROP !
 
Hier encore, certaines organisations syndicales n’avaient pas de mots assez forts pour dénoncer la trahison des dirigeants de Nokia.
 
Mais aujourd’hui les mêmes, CFDT en tête, ont signé le 26 novembre dernier le livre 1 du plan de licenciement appelé par anti-phrase PSE (Plan de sauvegarde de l’emploi).
 
Alors qui a trahi les salariés qui se battaient contre ce plan inacceptable aujourd’hui comme hier ?
 
Comme ces organisations sont majoritaires au CSE Central (les salariés devraient réfléchir à deux fois avant de choisir leurs représentants) la DIRECCTE validera sans problème les licenciements que la CFDT et les autres syndicats réformistes trouvaient il n’y a pas si longtemps « injustifiés économiquement ».
 
Si toutes les OS étaient restées unies sur les positions qu’elles avaient sues défendre ensemble, comme le souhaitait la CGT (qui elle n’a pas signé) la situation serait bien différente et la lutte pouvait s’amplifier. D’autant plus que la tribune signée par de nombreux politiques nationaux de tout bord dénonçant ce PSE synonyme de « vassalisation » des télécoms, par son impact médiatique, aurait permis de relancer la mobilisation.
 
La signature du PSE tue l’avenir, non seulement de Nokia mais de toute maitrise nationale des Télécoms du futur (en particulier la 5G). C’est à terme comme pour l’AOIP de Guingamp la disparition de Nokia à Lannion et donc encore un affaiblissement du pôle télecom de Lannion. Cette désindustrialisation est grave pour LTC alors que la crise frappe durement le tourisme et le commerce de la zone.
 
Le choix des organisations signataires et le peu d’engagement des élus locaux (il ne suffit pas de mettre sur le site de la ville « la ville soutient les salariés de Nokia ») auront des conséquences néfastes pour le bassin de l’emploi trégorois déjà fragilisé par la crise sanitaire.
 
Le Trégor va t’il se remettra-t-il de cette nouvelle saignée ? Comme notre pays sa désindustrialisation va-t-elle continuer sa marche vers un Trégor « sous-développé » réduit à un tourisme lui-même en crise.
 
Alors plus de solution ? Si cela est maintenant plus difficile, les salariés ne doivent cependant pas baisser les bras et doivent rejoindre les syndicats qui luttent et ne plient pas devant les injonctions du patronat.
 
Notre proposition de socilaisation-nationalisation de NOKIA autour du pôle Télécoms public de Lannion n'en est que plus crédible.
L'interdiction des licenciements à Nokia est le seul vaccin contre le virus Capitaliste.
 
Lannion le 13/12/2020 18h00
 
 
ECAP-Lannion
 
Collectif composé de Ensemble-Trégor, CCCP-Trégor, ANC-Lannion et NPA Comité Nathalie Le Mel.

Comme son homologue en politique la CFDT se couche!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article