Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

Gaël Roblin est la tête de liste de Guingamp en Commun.
Gaël Roblin est la tête de liste de Guingamp en Commun. (©L’Echo de l’Argoat)

1/ Quel projet concret mettriez-vous en place si vous êtes élu maire de Guingamp ?

 

Je ferai voter une motion pour nous déclarer en urgence climatique et j’influerai dans le même sens à Guingamp Paimpol Agglomération. Par conséquent nous fixerions comme objectif la mise en régie publique de l’eau et des transports. Les transports collectifs doivent être gratuits si on les veut incitatifs. La lutte conte l’injustice sociale et territoriale sont pour nous une priorité. Il faut défendre les services publics de santé et d’éducation cela est indissociable de notre combat contre la réforme des retraites.

 

Lire aussi : Municipales 2020 : à Guingamp, Gaël Roblin présente sa liste Guingamp en Commun

2/ Pensez-vous associer concrètement la population aux projets municipaux ? Si oui, de quelles manières ?

 

Oui ! D’abord en mettant à disposition des locaux pour se réunir mais permettant aussi d’organiser d’autres événements festifs. Guingamp n’a pas même pas de salle des fêtes ! La mise en place de budgets participatifs pour des aménagements relevant du budget d’investissement de la collectivité pour réaliser les projets proposés et votés par les citoyens non élus via des comités de quartiers et des commissions extra-municipales. La consultation des habitants sur des choix d’investissements lourds.

3/ Êtes-vous favorable au Grand Guingamp (fusion des communes de Guingamp, Grâces, Plouisy, Ploumagoar, Pabu et Saint-Agathon) ?

Oui c’est une opportunité pour peser au sein du conseil d’agglomération GPA, répartir les logements sociaux de façon plus harmonieuse et s’adapter à une réalité quotidienne qui existe déjà. On doit garantir de la souveraineté décisionnelle aux habitants de ces communes qui sont attachés à leur identité municipale en leur confiant la gestion de budgets participatifs pour les aménagements les concernant. C’est la seule façon de garder ces communes vivantes, et de mutualiser nos compétences.

 

Lire aussi : Guingamp. Elections municipales : Gaël Roblin se lance dans la campagne

4/ Les habitants de Guingamp déplorent des actes dincivilités récurrents, que préconisez-vous pour réduire ces faits ?

La majorité de ces actes sont commis par des personnes souffrant de problèmes d’addiction diverses. Ces comportements inadmissibles ne disparaîtront pas avec des caméras de surveillance qui déplaceront le problème. Il faut plus investir dans la prévention et l’accompagnement par la présence humaine. L’incivilité c’est aussi les comportements et les paroles méprisantes et sexistes à l’égard des femmes à qui les rues de Guingamp appartiennent aussi. Nous refusons toutes les violences faites aux femmes.

5/ Guingamp souffre dun nombre important de logements inadaptés et inoccupés. Que proposez-vous pour y remédier ?

Il y a trop de marchands de sommeil, il faut développer les contrôles de salubrité dans les logements privés par la mise en place via GPA d’un service d’hygiène car l’ARS n’en a pas les moyens. Donnons les moyens aux associations qui défendent les mal logés de pleinement mener leur mission. Il faut informer les locataires et propriétaires de toutes les possibilités pour améliorer l’habitat, et le rénover aux normes environnementales.

Lire aussi : Municipales 2020. Á Guingamp, Gael Roblin présente ses premiers colistiers et promet d’être au départ

6/ Ne pensez-vous pas que votre inexpérience en tant quélu puisse être un handicap ?

C’est un atout, notre liste est composée d’acteurs du milieu associatif, syndical local, nous connaissons bien notre commune. C’est une démarche collective et la liste s’inscrit dans la dynamique des listes citoyennes qui refusent la professionnalisation de la vie politique. Nous croyons à l’intelligence collective. Les citoyens non élus ont souvent plus de bonnes idées que bien des élus qui font juste de la figuration. Ce désir de droit à décider à la base est perceptible partout en Bretagne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article