Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

Il était difficile de se garer à proximité du restaurant de l'ami Yann à Tonquedec, c'était marée haute pour la venue de Bernard Friot!

La réunion était organisée avec la France Insoumise du Tregor et le réseau l'ardeur:

http://www.ardeur.net/

Jeunes, l'artiste et le cheminot les militants chevronnés et les doux rêveurs se côtoyaient. On reconnaissait dans l'assistance de nombreux membres de la France Insoumise, des membres connus de la CGT, de la FSU, de Solidaires...

Friot a placé tout le monde de la gauche (on ne parle pas ici des socialistes devenus piliers de la droite) devant ses responsabilités en montrant qu'il n'existait plus d'espace de compromis entre le capital et le travail comme la CFDT veut le faire croire.

Il montre comment, y compris dans les secteurs comme la santé qui échappaient à la main mise directe du capital, les gouvernements de la bourgeoisie PS, UMP , Macron etc avaient transformé la gestion de manière à déposséder les travailleurs du contrôle de leur travail, comment souvent des jeunes, mais aussi des travailleurs chevronnés se lançaient dans des expériences d'entreprise coopératives pour échapper à cette main mise.

Il a aussi longuement développé son opposition au crédit qui ligote le travail et tue l'initiative, plaidé pour la subvention et pour l'abolition de la dette, y compris celle des entreprises"c'est le moyen de se débarrasser des actionnaires". Il a montré comment la sécurité sociale des années 50 au année 70 a pu construire un système hospitalier et de santé sans recourir à l'emprunt, par la cotisation!

Il a montré que les statuts (cheminots postiers à l'ancienne, EDF) loin d'être des privilèges devraient au contraire constituer des objectifs à atteindre par tous et invité à ne pas tomber dans le piège tendu par la bourgeoisie. Les syndicats sont trop frileux sur ces questions, il faut au contraire être offensif pour soustraire le travail à la toute puissance du patronat et de la bourgeoisie en général, c'est le moyen de vaincre Macron et les siens!

Il a longuement expliqué comment les militants révolutionnaires de la CGT (contre les gaullistes, les socialistes, le patronat) avec Ambroise Croizat  avaient réussi à imposer en 1946 le système de protection sociale qui créait un espace de salaire mutualisé.

Il a démontré comment la proposition Macron, MEDEF, CFDT (inspiré par le rocardisme) sur les retraites était un piège car il substituait un dispositif lié à la cotisation  et aux fluctuations boursière un droit fondé sur la reconnaissance de la qualification de l'individu.

Passionnant aussi quand il explique le communisme comme un mouvement le communisme n'est pas un état de choses qu'il convient d'établir, [c'est] le mouvement réel qui abolit l'état actuel des choses et il invite FI, NPA, POID, PCF à retrouver le chemin du communisme...avec des programmes et des stratégies de rupture et non d'inscription dans "l'ordre actuel des choses"(NDLR)

Après 3 h d'exposé et de débat des passionnés discutaient encore...

Livres de Bernard Friot

 

Comment vaincre Macron, et donc le Medef ?

En retrouvant la fierté de notre histoire populaire, qui est une histoire d'émancipation du travail, pour sortir le débat public de la fange de la xénophobie et prolonger les conquêtes du mouvement ouvrier au XXe siècle.
Le temps est venu de donner un contenu économique concret à l'audace démocratique de l'article premier de la Déclaration des droits de l'homme de 1789 : les humains naissent et demeurent libres et égaux en droits. Toute personne majeure résidant sur le territoire national doit être dotée de trois droits inaliénables :

  • la propriété d'usage de l'outil de travail afin de faire les choix majeurs dans l'entreprise ;
  • la participation à la délibération des caisses chargées de subventionner l'investissement à la place du crédit bancaire et des groupes capitalistes ; - le salaire à vie afin que, assurés de notre reconnaissance sociale, nous décidions au travail en toute liberté.


En prenant en main l'investissement et les entreprises, nous vaincrons Macron, et nous sortirons la production de la folie écologique, anthropologique et territoriale du capitalisme.

Sociologue et économiste, Bernard Friot est spécialiste de la Sécurité sociale. Aux côtés de l'association Réseau salariat qu'il a cofondé en 2012, il promeut l'octroi d'un salaire à vie pour tous.

Suites des conférences au Temps des Cerises

Mardi 12 juin. TONQUEDEC (22)  : Anthony POULIQUEN : Conférence gesticulée : Parce qu’il existe plusieurs Jean-Paul Belmondo ? Une autre histoire des classes sociales Au café-restaurant le Temps des Cerises. À 20h. Organisé par le Temps des Cerises. Lien

Mardi 19 juin. TONQUEDEC (22)  : Régine Mary : Conférence gesticulée Sainte ISO : protégez-nous. Au café-restaurant le Temps des Cerises. À 20h. Organisé par le Temps des Cerises. Lien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article