Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour une relève de Gauche à Lannion et dans l’agglomération.

 

Dans le journal du 19 septembre, M Marquet Maire de Lannion, veut un « Lannion fort dans LTA », mais lui et ses amis socialistes conduisent à un Lannion inexistant dans une LTA sans moteur économique. Comment croire à cette gerbe de promesses de ministres pour la zone alors que seules quelques petites promesses de Hollande ont été tenues, celles qui ne gênent ni la finance, ni les actionnaires du CAC 40, ni Merkel, ni le Quatar et autres monarchies féodales et obscurantistes du Moyen Orient. Comment croire un PDG d’Orange, fragilisé par son implication dans l’affaire Tapie-Lagarde-Sarkozy, quand il annonce la pérennisation de la R&D à Lannion alors que son DGA fraîchement nommé au printemps, fait savoir à la presse économique qu’il faudra fermer les sites secondaires dont Lannion… sans être contredit ! Comment croire le maire de Lannion quand dans le même numéro du Trégor le président socialiste du CG, M. Lebreton annonce que l’aéroport de Lannion fermera, qu’il croit que ND des Landes se fera, desservant ainsi les deux métropoles de Rennes et Nantes. Ces métropoles l’acte 3 de la loi de décentralisation, va leur permettre, hors de toute vraie démocratie de capter les moyens et de concentrer les activités et les services, de faciliter le redéploiement du capital ! Bien sûr la député socialiste du coin vote sans broncher ce texte qui condamne notre secteur à ne plus être qu’une périphérie lointaine et dominée entre Brest et Rennes. Dans le même temps C. Lebreton annonce entre les lignes que le collège Le Goffic sera effectivement transféré à Ker-Uhel, les services quittent le centre, les commerces ferment à qui mieux mieux( le bouchon, ce serait futur le pôle intermodal du train à Kerauzern, articulé avec la « rocade Lejeune » ! ). Ces décisions baignées dans l’idéologie de la concurrence entre territoires, dans le cadre de la politique d’austérité imposée à l’Europe par le capital allemand prépare un singulier avenir à notre ville et à la région si nous ne réagissons pas. La ville de Lannion risque devenir comme dans la BD d’Astérix « le domaine des dieux » une amphore-ville enserrée par des rocades, qui permettront de livrer le porc allemand, les tomates espagnoles et hollandaises, le lait ukrainien devenu par le miracle de la sainte finance : lait garanti UE , le matériel téléphonique chinois dans les centres commerciaux, devenus avec des salles de spectacle et les hangars divers, l’horizon indépassable de notre avenir selon la nomenklatura socialiste locale. On est loin d’un Lannion puissant surtout si la disparition de l’aéroport, l’affaiblissement des services publics (dont les difficultés de l’université Rennes1) et de l’encadrement médical qui s’amorcent, donnent prétexte aux directions d’Orange et d’Alcatel de poursuivre voire d’accélérer leur désengagement, leur relocalisation sur les métropoles et la poursuite de leur délocalisation à l’étranger. Bref comme perspective : quelques temples de consommation bas et moyen de gamme, Panem et Circences dans les fameuses salles voulue par nos édiles, des retraités en pas trop mauvaise santé, surtout si l’hôpital sur endetté ne survit pas à la politique de la troïka bruxelloise relayée par les gouvernements socialistes ou UMP  et leurs supplétifs.

Si nous voulons échapper à terme au Strumpfland qui fut proposé à la Lorraine avec une version locale « Village Gaulois », biniou coz et espace forestier dans tout le sud de LTA pour la chasse aux sangliers, il faut une nouvelle réaction citoyenne dans le Trégor comme ce fut le cas lors de la crise des années 80. Les élections municipales peuvent être l’occasion d’un début de reprise en main de nos affaires par une relève de gauche, républicaine, citoyenne, et, attentive à notre cadre et nos moyens de vie et pas simplement aux bénéfices des actionnaires. Les militants Front de Gauche et ses diverses composantes, mais aussi des militants ou électeurs socialistes, des verts, des citoyens soucieux de l’avenir de notre région peuvent constituer des listes ouvertes à Lannion et dans toutes les communes de LTA où c’est possible pour pousser vers la sortie le plus grand nombre possible de ces nomenklaturistes socialistes sans les remplacer par leurs équivalents UMP ou les obscurantistes réactionnaires du FN

Il est temps de s’y mettre.

Yves Sabourdy

Lannion

 

Tag(s) : #Front de Gauche Lannion

Partager cet article

Repost 0