Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

Comme d'habitude les macroniens, les Botherel, Kerlogot et autres Le Jeune, la CFDT les ont payé avec de belles paroles mais rien au bout!

Parole, parole, des mots, des mots chantait Dalida!

 

Begard

À l’appel des sections syndicales CGT et Sud de la Fondation Bon Sauveur, les différents personnels de l’établissement ont débrayé devant la Maison des roseaux, à Bégard.

La CGT et Sud rappellent « qu’ils ont, depuis des années, sonné l’alerte sur les dégradations du système de santé et qu’il a fallu la crise de la covid pour que s’engagent des négociations. Mais avec le Ségur de la santé, le compte n’y est pas ».

Le segur est  une imposture, car la prime de 183 € est loin de permettre le rattrapage des salaires, déjà inférieurs de 500 € à la moyenne des pays de l’OCDE.

Et surtout elle ne concerne pas les salariés travaillant dans une structure médicosociale (Foyer d’accueil médicalisé pour adultes handicapés (Fam), maison d’accueil spécialisée (Mas),centre de soins et d'accompagnement et de prévention en addictologie CSAPA), Soutien à l’autonomie des personnes âgées (SAPA), Service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS)…) alors qu’ils exercent le même métier dans le même établissement.

Lannion

, les salariés de l’Adapei  (accueil et soins des handicapés)  « oubliés du Ségur

25 salariés du foyer de vie Les Nymphéas, qui accueille, à Lannion, des personnes handicapées, ont débrayé. Ils réclament une revalorisation salariale à la hauteur de ce qu’ont obtenu les personnels sanitaires après le Ségur de la santé.

Le Segur qui a permis une petite revalorisation pour les personnels sanitaires.

Pas pour le secteur médico-social auquel ils appartiennent. « Pourquoi eux et pas nous ? », interroge la CGT . Tous réclament la même somme, 183 euros, avec effet rétroactif au 1er septembre.

Tregor Personnels de LTS (Lannion-Tregor-Solidarité)

La structure regroupe sur le territoire de Lannion-Trégor communauté, LTC, sauf Plouaret, les personnels en charge de l’aide à la personne âgée et/ou handicapée : infirmières, auxiliaires de vie, aides-soignantes, personnel administratif, etc.

 

À l’appel de la CGT, elles ont débrayé jeudi 3 décembre, entre 12 et 14 heures.

On entend parler des 183 euros de revalorisation du Ségur de la santé, de la loi Grand âge. Nous ne sommes pas destinataires de cette réévaluation"

A LTC , chez les macroniens, on leur répond que le "dialogue" social est lent. Pour , racheter les locaux vides des grands groupes, Le Jeune et sa bande sont plus rapides comme la bande à Macron pour aider  les copains du CAC 40!

 

Trestel 3° débrayage

Les agents des services médico-sociaux du Centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP), du Service d’éducation et de soins à domicile (Sesad) et de la Maison de l’Estran, toutes professions confondues, ont manifesté, ce jeudi, par rapport au Segur Ces services ne bénéficient pas des premières augmentations de salaire, issues des accords.

Le Castrec, pour le syndicat CGT, déclare : « Nos collègues n’ont pas démérité durant la crise sanitaire. Ils ont dû et su s’adapter et ont contribué aux organisations mises en place, acceptant pour certains des fonctions nouvelles et toujours confrontés aux mêmes difficultés que ceux du sanitaire : manque d’effectifs, difficultés de recrutement, contexte d’austérité budgétaire. Ils méritent la juste reconnaissance de leur engagement au quotidien auprès de la population fragilisée par le handicap ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article