Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

 

NOKIA LANNION : TOUT EST A NOUS, RIEN N'EST A EUX !
 
Notre collectif Lannion-ECAP soutient, depuis le début, les salariéEs  de Nokia dans leur lutte contre les licenciements, tant à Lannion qu'à Nozay.
Les annonces, sans engagement formel, de la direction de Nokia de réduire le nombre de licenciéEs de 250 est un scandale alors qu'une nouvelle fois l'Etat va accorder des subventions dans le cadre du plan de relance.Sans aucune contrepartie.
 
Le projet de centre de cybersécurité n’est qu’une promesse de Nokia. Il est simplement la reprise du projet annoncé lors de la vente d’Alcatel et jamais concrétisé.
 
Bizarrement les éluEs et collectivités locales deviennent silencieuses espérant limiter la casse ... Quelle illusion !...
Hélas la fin du processus de négociation interne, les 25 et 26 novembre, dans le cadre du PSE va nous rappeler à la réalité.
 
Lannion-ECAP milite depuis juin pour la « socialisation » de Nokia : une nationalisation puis une gestion collective par toutes les parties prenantes (État, salariés, élus locaux, clients, fournisseurs) intégré au service public de l’électronique et de la téléphonie autour d'Orange-Lannion, et l' INTERDICTION DES LICENCIEMENTS.
Socialisation/Nationalisation évidemment sans indemnité, l'argent public reçu par Nokia depuis quatre ans valant largement le prix à payer.
 
Conscient des difficultés de mobiliser dans le cadre du confinement actuel, nous soutenons l'initiative lancée par l'intersyndicale de Nokia à travers une pétition en ligne, mais nous devons aussi manifester publiquement dans la rue, notre opposition à la liquidation de Nokia Lannion.
 
Lien vers la pétition de l’intersyndicale de Nokia : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-nokia-non-au-d%C3%A9mant%C3%A8lement-de-l-expertise-fran%C3%A7aise-sur-la-5g?redirect=false


 

Lannion-ECAP est un collectif composé de l’ANC-Lannion, CCCP-Trégor, Ensemble-Trégor et le NPA .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article