Nokia: position d'Ensemble Tregor

Publié le par Pour une vraie gauche à Lannion

NOKIA : COMMUNIQUE de PRESSE ENSEMBLE-TRÉGOR !
QUELS SONT LES RESPONSABLES DES DÉGÂTS PRÉVISIBLES POUR NOTRE RÉGION ?
Dans le passé, la synergie France-Télécoms pour la recherche et Alcatel (« champion national ») était une réussite.
Responsable d’abord, le « capitalisme Financiarisé » : Serge Tchuruk, ex-PDG d’Alcatel avait annoncé en 2001 préférer « une entreprise sans usine », le groupe ayant déjà cassé des sites de fabrication.
Ces stratégies choisies par les firmes expriment leur domination par la Finance (actionnaires, Zinzins) : il faut diminuer le capital nécessaire donc, réduire l’actif du bilan (immobilisations, usines, stocks etc … ). L’objectif unique est d’augmenter la rentabilité pour l’actionnaire (minimum exigé = 15%). Les stratégies appliquées sont la filialisation, la sous-traitance, les délocalisations et l’abandon du segment de la production, le zéro-stock...
Même le « cœur de métier » et la recherche sont de plus en plus sous-traités (voir l’exemple de Sanofi : recherche remplacée par l’achat de molécules, d’entreprises pharmaceutiques, des partenariats et recours à la prestation ; régression des centres de R et D de 17 à 5 en 20 ans)
Ensuite, le « Capitalisme Mondialisé » : face au protectionnisme économique et technique des USA (normes) et au soutien sans faille du gouvernement chinois à « ses » entreprises nationales agressives sur les marchés mondiaux, apparaît le néolibéralisme dogmatique de l’Union Européenne : absence de volonté de créer des « champions européens », susceptibles de rivaliser avec les concurrents et application naïve du libre-échange pour soutenir le consommateur (la concurrence « libre et non faussé »). Les divers groupes nationaux européens ont préféré s’allier avec des firmes américaines (Alcatel-Lucent). Résultats : des plans « sociaux » à répétition.
Nous soutenons l’action de résistance des salariés de Nokia et de leurs organisations et serons présents le 4 juillet.
ENSEMBLE-TREGOR ! Lannion, le 29 juin 2020

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article