Lettre ouverte au maire de Lannion sur la réouverture des écoles par Denis ORJOL

Publié le par Pour une vraie gauche à Lannion

 

ouverte de Denis Orjol ancien conseiller municipal communiste 2007 à 2014. 

 

                                                                          5 mai 2020

 

 

                                                Ville de Lannion

Lettre ouverte

                                                 Monsieur le Maire,

L’inquiétude quant à la réouverture des écoles dès le 11 mai 2020 grandit dans nombre de foyers ayant des enfants en âge de reprendre les cours. D’autant qu’il apparaît une nouvelle forme de COVID 19 qui touche les enfants.

En effet, il est difficilement concevable de demander à des enfants de 3 à 11 ans de

respecter les gestes barrières. Comment empêcher la contamination en école élémentaire sachant qu’il sera difficile d’empêcher tous contacts entre les enfants lors des récréations, mais aussi dans les toilettes et dans les cantines.

Le Gouvernement veut à ce point risquer la vie des gens pour prouver sa servilité au MEDEF ? Car c’est bien de cela qu’il est question, non pas la nécessaire reprise des cours pour les enfants, mais libérer les parents pour qu’ils puissent retourner au travail.

Puisque l’heure gouvernementale est aux couleurs comment justifier que par enchantement toutes les écoles de France deviendront zones vertes y compris dans des régions qui resteront classées en rouge !! Comment justifier aussi que des mesures de limitation des rassemblements et des déplacements couvrant la période estivale sont annoncées et que l’école ne serait pas concernée ? Le recours au volontariat, qui procède de la logique de « l’égalité des chances » contre « l’égalité des droits » est inacceptable car elle est source d’aggravation des inégalités.

Quant à l’argument avancé par certains des conditions sociales particulières pouvant entraîner par endroits cette nécessité de la reprise, nous disons que le rôle de l’école n’est pas de remplacer dans ses fonctions les services et institutions sociales dont les moyens ont été bien amputées par plus de 30 ans de politique libérale.

L’école n’est pas une garderie et il est à craindre la contamination du personnel

(d’enseignement et municipal) et bien sûr des familles d’autant que rien n’indique qu’il y aura suffisamment de masques et que pour le moment il n’est pas prévu qu’ils soient gratuits alors qu’ils devraient l’être. Qui dit propagation, dit les premiers visés à savoir les familles, mais également tous les personnels de la municipalité. Vous n’êtes pas sans savoir que votre responsabilité du point de vue des questions sanitaires et de santé est doublement engagée :

En tant que premier magistrat de la ville

En tant qu’employeur au regard du code du travail et du statut


 

C’est pourquoi, face à ce dilemme, nous vous demandons instamment à notre tour

de ne pas rouvrir les crèches et les écoles, à partir du 11 mai ce qu’ont d’ailleurs

d’ores et déjà décidé un certain nombre de maires en France.

Il restera à définir avec les organisations de personnels des écoles et les associations de parents d’élèves comment organiser la rentrée quand les conditions le permettront.

Il ne sera pas trop tard en septembre pour recruter du personnel supplémentaire afin que le dernier trimestre de l’année intègre, avec des effectifs réduits par classe, le rattrapage des semaines d’enseignement perdu. Cela fait partie de ce que nous devons exiger du gouvernement responsable de la situation actuelle qui a obligé au confinement.

Dans l’attente veuillez agréer nos salutations respectueuses.

Pour l’ANC de Lannion

Denis Orjol, ancien conseiller municipal

ANC Association Nationale de Communistes : 6 rue Leibniz 75018 Paris

www.ancommunistes.org - ancdefrance@orange.fr - anc.lannion@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article