Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

 

Covid19 - réouverture des établissements Des garanties sanitaires sont indispensables !

  •  

Le président de la République a annoncé une réouverture progressive des collèges et des lycées à partir du 11 mai. Conditions sanitaires, sécurité des élèves et des personnels, reprise pédagogique etc. : retrouvez dans cet article qui sera régulièrement mis à jour les analyses, revendications et expressions du SNES-FSU.

13 avril

Après plusieurs jours de rumeurs, l’annonce d’Emmanuel Macron d’une réouverture progressive des établissements scolarisant les jeunes (à l’exception des universités) a clarifié le calendrier des prochaines semaines. Mais c’est bien la seule chose qui soit claire ! Aucune information précise, aucune garantie n’ont été apportées en matière de sécurité et de santé. Pour le SNES-FSU, la priorité est la santé et la sécurité des élèves et des personnels. De nombreuses questions restent sans réponse à ce jour : comment faire respecter la distanciation sociale dans des classes de 30 à 35 élèves, dans les couloirs étroits des collèges et des lycées, comment assurer la sécurité et la santé de tous à la cantine, au CDI, dans les internats ? Comment organiser le ramassage scolaire ?
Les jeunes sont bien souvent des porteurs asymptomatiques : en venant dans les collèges et les lycées, ils pourraient donc contaminer les adultes de l’établissement et/ou leurs familles en rentrant chez eux.

Le SNES-FSU réaffirme que des conditions sanitaires sont incontournables pour envisager la reprise :
- désinfection des établissements scolaires
- tests de tous les élèves et les adultes afin de savoir s’ils sont immunisés ou pas
- matériels de protection (gel hydroalcoolique et masques notamment)
- modalités d’organisation pour diminuer les effectifs et assurer la santé et la sécurité de tous.
Ce sont des préalables indispensables à toute reprise. Ces conditions sont strictes. En leur absence, la réouverture des établissements ne pourra pas être envisagée.

Bon nombre d’élèves et d’adultes ont vécu des moments difficiles pendant cette période (deuil, maladie, conditions de vie au quotidien) : des temps d’échanges et d’écoutes seront indispensables : prérentrée des personnels, des élèves, cellules psychologiques assurées par des professionnels etc.

Le confinement a creusé les inégalités comme l’a pointé très rapidement le SNES-FSU. Cette période a aussi montré le rôle essentiel des enseignants et de l’école auprès des élèves. Pour le SNES-FSU, résorber ces inégalités passera par un vrai plan sur le court, moyen et long terme. Les stages de vacances annoncés par le Ministre ne suffiront pas. Il est indispensable de diminuer les effectifs à la prochaine rentrée, revoir les programmes et entamer une réelle réflexion sur ce que doit être l’école d’après.

Retrouvez les premières réactions du SNES-FSU

 

 

A suivre car des rétropédalages sont en cours côté gouvernement! Toujours le bateau ivre avec GPS du MEDEF et capitaine et équipage incompétents!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article