Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

Plan de la video

Dans les circonstances tragiques de la pandémie de coronavirus covid-19 et de la nouvelle crise financière du , il est urgent de se poser les bonnes questions. C’est ce que fait en identifiant les 10 leçons que nous enseignent le coronavirus.

  • 1 Non les fonctionnaires et services publics ne sont pas des parasites 2:40
  • 2 Non le travail ne disparait pas, oui c’est la classe ouvrière qui fait marcher le pays 3:49
  • 3 L’élite de la Nation ce n’est pas les classes supérieurs faillies comme Macron, c’est la classe des travailleurs 5:28
  • 4 Les privatisations ça suffit ! Vite nationalisons ! 6:57
  • 5 L’avenir ce n’est pas l’UE, c’est l’Etat ! 8:34
  • 6 Le problème ce n’est pas l’Etat Jacobin, c’est l’euro décentralisation qui fracture la République 9:30
  • 7 L’Union Européenne et l’Euro ne protègent pas, ils détruisent ! Pour s’en sortir, sortons en ! 10:54
  • 8 Non il n’y a pas de mondialisation heureuse ! 12:48
  • 9 Non les flux tendus et l’ultralibéralisme ne sont pas l’avenir, c’est la planification 15:05
  • 10 L’anticommunisme ça suffit ! Saluons les efforts de Cuba Socialiste, du Venezuela, de la Chine populaire contre la pandémie. 17:06
  • Conclusion 20:45

Détail de chaque partie (écrit)

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/ce-quils-ne-pourront-plus-dire-les-10-lecons-du-coronavirus-par-georges-gastaud-video-covid_19/

Fin du point 10

Les dirigeants capitalistes commencent à comprendre l’énorme colère des peuples qui, à l’occasion de cette épidémie et de ce confinement de masse, constatent l’incurie, la bêtise, l’indifférence de leurs chefs en costard-cravates. Et qui voient à l’inverse que la Chine « communiste » s’est sortie seule du pétrin alors que la riche Italie et que le « nouveau monde » macronien – c’en est à pleurer car des concitoyens suffoquent à cette heure blême sans pouvoir être intubés, faute d’appareillage – s’enfoncent dans les sables mouvants de la pandémie non prévue, non combattue.

Une fois de plus, on voit l’énorme apport qu’est, pour l’humanité, l’existence, fût-elle totalement dominée sur le plan géopolitique, de pays socialistes, comme Cuba, ou de pays insérés dans la mondialisation mais héritiers d’outils et de fortes traditions socialistes : de même que la RDA socialiste soumettait la RFA capitaliste à une forte pression sur le terrain des acquis sociaux (a contrario, quand la RDA eut été phagocytée par son puissant voisin, la social-démocratie allemande elle-même s’est empressée de liquider les lois sociales qui protégeaient les salariés de l’Ouest : ce furent les lois Hartz liquidant les indemnités chômage), de même il est capital pour le monde que subsiste, fût-ce pour le moment à titre de bouée-vigie, un pays comme Cuba socialiste, ou même que d’autres pays qui tanguent très fort entre leur héritage socialiste et leur insertion dans la mondialisation, apportent leur contre-note rouge forçant les Shylocks capitalistes de l’Ouest à freiner provisoirement, le temps que passe le pic pandémique, leur avidité d’usuriers (ensuite, n’en doutez pas, ils mettront les bouchées doubles en matière de compression des revenus salariaux).

 

Conclusion :

La colère et l’angoisse des peuples sont telles que, provisoirement, les maîtres capitalistes du monde font profil bas et modèrent provisoirement leur tapage ordinaire en faveur du néolibéralisme euro-mondialisé : on voit même Macron faire l’éloge de la Sécu, promettre de relocaliser des productions, voire envisager des nationalisations provisoires ! Sarkozy nous avait déjà fait le coup en 2008 où il avait sur-joué son rôle de Coq socialiste gaulois défiant l’Aigle étatsunienne : deux ans plus tard, cet histrion travesti en homme d’Etat reculait de deux ans l’âge du départ en retraite pour les salariés français… Il n’empêche : quand ces gens-là reculent, même provisoirement, même hypocritement, nous devons occuper le terrain de la bataille d’idées. Et ainsi préparer la contre-attaque qui devra suivre la crise actuelle, non seulement pour reconquérir nos acquis sociaux et notre souveraineté, non seulement pour réclamer des comptes aux criminels qui ont mis en péril la santé des Français, mais pour porter fièrement le projet communiste d’un monde de nations libres, égales, solidaires, remplaçant la « concurrence libre et non faussée » de Maëstricht par une vraie coopération rationnelle, co-planifiée, en un mot, internationaliste.

1èr MENSONGE NEOLIBERAL : « les fonctionnaires ruinent et parasitent le pays ».

Urgences de Guingamp en lutte!

2ème MENSONGE NEOLIBERAL : « Le travail manuel disparaît, tout se règle sur l’internet et devient virtuel, la classe ouvrière disparaît ».

 

3ème MENSONGE NEOLIBERAL : « les CSP+ (= les Couches socioprofessionnelles supérieures) sont l’élite du pays ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article