Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

War-raok Gwengamp bepred ! En avant à Guingamp pour nos droits sociaux, nos retraites, nos enfants !

 

Nous avons choisi d’illustrer ces deux mois de conflit par

un entretien avec le secrétaire à l’organisation de l’UL CGT du Pays de Guingamp, Thierry Perrenes !

BIdF : le pays de Guingamp pour le syndicat c’est quoi ?

Thierry :Autours de Guingamp c’est en fait de Bégard à Callac, avec Lanvollon, Pontrieux mais tu sais Guingamp c’est une petite ville, un agglo de moins de 20 000 habitants ! C’est un pays pauvre par rapport à Lannion ou Saint Brieuc, voir Dinan...Salaires bas et retraités pauvres ! Les gros employeurs sont les hôpitaux de Bégard et Guingamp, mais tu sais les cheminots en 1995 ils étaient une trentaine, ils ne sont plus que 10 ! Pareil dans le téléphone, à la poste, à la DDE, aux impôts… Les services publics sont saignés. La plus grosse boite privée c’est moins de 400 emplois et pas tous dans la ville.

 

BidF :Vous avez quand même réussit de belles manifestations pour la ville !

Thierry : Oui, on a même un pic à plus de 400 personnes le 7, et l’on sait que vu la situation de la ville les copains de Lanvollon vont parfois manifester à Saint Brieuc, ceux de Begard à Lannion et ceux de Callac à Cahraix...La plus drôle c’était la dernière, on était moins nombreux mais les copains des impôts qui ont 13 jours de grève dans les pattes sont sortis quand on passait devant le centre, prise de parole etc. Devant Diwann c’est un copain instituteur bilingue qui a fait l’intervention en breton, en ville la sous-préfète est sortie courtoisement pour prendre la lettre au premier ministre et on a même sorti le député de sa tanière. Il a eu la même lettre qui demande le retrait mais il a été copieusement hué, il en était blanc comme un linge…

 

BidF : Comment s’organise la coopération intersyndicale et la solidarité ?

Thierry : On a une bonne intersyndicale, la CGT est l’ossature, la FSU , FO et Sud étaient faibles dans notre coin mais la lutte a réveillé les camarades de ces syndicats. On a une caisse de solidarité de plus de 7000 euros, c’est formidable dans une région aux bas salaires et aux petites retraites, on en a déjà distribué 3000 euros. On a surtout fait une très belle opération de solidarité avec le Fest Noz de Louargat, les camarades sonneurs du syndicat CGT, musiciens intermittents du spectacle ont été à l’initiative, à la fin il y a eu tellement de groupes qu’on a pas respecté la règle ! Les groupes ne sont passés qu’une fois et pas tous, on a arrêté à 2 h du matin et on avait de quoi tenir jusqu’au moins 5 h !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article