Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

Pour l'hôpital de Lannion, pour notre santé signons!

  https://www.change.org/p/il-faut-un-plan-d-urgence-pour-sauver-l-h%C3%B4pital-public

Ci dessous la situation médicale dans la Bretagne de Macron et Le Drian!

 

Les zones en rouge (Zone d’intervention prioritaire) sont celles où l’agence de santé estime qu’il faut une action renforcée, en clair celles où l’on manque cruellement de médecins, généralistes et encore plus de spécialistes mais aussi de dentistes etc. En plus ce sont souvent les plus éloignées des hôpitaux (souvent malades eux aussi dans le département).

Les zones en orange ( d’action complémentaire) sont celle où existent une tension, le nombre de médecin est limite et le remplacement des départs en retraites des médecins et autres soignants n’est pas assuré.

Les zones en blanc sont dites de vigilance car le passage à l’orange n’est parfois pas loin.

Le nouveau plan santé apportera-t-il des solutions ?

Le mal est profond comme le montre l’exemple de Loudéac

La densité de généralistes sur le secteur de Loudéac est de 5 pour 10000 habitants et de 8,1 en Côtes-d’Armor selon estelle Oleron de la CPAM. La situation s’aggrave, il y aura deux médecins en moins d’ici la fin de l’année à la maison de santé libérale de Loudéac, l’un prend sa retraite à la fin de l’année et l’autre souhaite rejoindre son conjoint à Guingamp.

La maison de santé libérale, compte toujours « trois places libres qui ne se remplissent pas… » Le potentiel de remplacement est inexistant.

Ne parlons pas des spécialistes… et les autres professionnels du soin ? Avec 3,9 dentistes pour 10 000 habitants à Loudéac, la pénurie devient franchement douloureuse. Ici, même les kinés font défaut : 3,9 pour 10000 habitants également contre 8,3 à l’échelle du département. Un seul orthophoniste pour tout le bassin de vie… Pas étonnant que le nombre d’actes médicaux par habitant y soit plus faible qu’ailleurs.

Et qu’en pense la relève ? Les étudiants en médecine, l’une des stagiaires a la maison de santé a son conjoint installé à Rennes, pas besoin de dessin (souvent comme les autres les humains médecins vont par deux…) et l’autre est très franche « Les stages dans le Centre-Bretagne, ce sont les derniers à être choisis. C’est un problème de localisation… »

Article dans Bretagne Ile de France journal de Jean Le Lagadec

A Lannion où la situation semble moins dégradée, les patients du docteur Tanguy de la rue de Kerampont se souviennent encore de leur difficulté à retrouver un médecin. A Ploulec'h on cherche des médecins sans parler des la chasse faite par l'administration macronnienne aux médecins cf. les difficultés de la petite toubiba de Kermaria-Soulard avec l'ARS de Le Jeune et Botherel plus le candidat de LREM à Lannion responsable lui aussi!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article