Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

Le PCF du Tregor et les élections municipales.

 

 

 


Illustration 1: Le PCF Tregor mendie des places auprès des cagots de la CFDT PS/macroniens au nom de la"gôche"

Selon le Telegramme du 5 juillet

La section lannionnaise du Parti communiste s’exprime sur les prochaines élections municipales. « L’heure est au rassemblement à gauche », affirme-t-elle dans un communiqué.

« Dans le Trégor, où ont été constituées de nombreuses municipalités gérées par les forces de gauche, il est certain que l’on va assister à des tentatives orchestrées par la majorité présidentielle avec aussi des ralliés issus de gauche et de droite, tous unis par la volonté de revenir sur les avancées sociales, sociétales et environnementales mises en place, souvent depuis des décennies, par la gauche », exprime le PCF qui « s’oppose résolument à cette funeste perspective ».
Voilà pourquoi le parti a l’intention de prendre contact rapidement « avec les organisations politiques, syndicales et associatives concernées par ces propositions d’avancées sociales, pour mettre en débat la constitution de listes permettant de mener à bien les programmes élaborés au plus près avec la population. La section de Lannion du PCF et ses élus se déclarent disponibles pour tous échanges, rencontres et initiatives diverses en direction de la population, que tout citoyen ou organisation souhaiterait ou proposerait, ayant pour base ces objectifs de nature progressiste et populaire ».

Nous écrivions après les précédentes municipales que le PCF avait quasiment disparu du paysage trégorois1, fondu dans les listes du parti socialistes. Depuis, présidentielle de 2017 et législatives ont vu le PS local révéler sa verritable nature, à l’avant garde du macronisme pour gérer tous les mauvais coups décidé par le grand capital et mis en musique par Bruxelles et la bande à Macron : austérité, démantèlement des services publics, attaque contre les retraites, répression, CETA…. et assaisonnement du tout au glyphosate.

Qu’à dit le PCF de Brulin à Féjean en passant par les Prigent, Lahellec et autres Fustec...rien ils ont défendu les élus (Prigent à propos de l’hôpital, Lamandé à propos des navettes bus « Le Jeune » vers Guigamp et Brest-un bel échec d’ailleurs!-). De bataille pour des transports en Tregor il n’en est plus question, la gestion du futur est remise au pseudo communiste Lahellec, toutou du ministre macronien Le Drian, qui a inventé un nouveau concept « l’identité bretonne comme rempart et outil du service public », Garaudy parlait de réalisme sans rivage, là on en est à une célèbre citation des « Tontons flingueurs » et sans rivage. Sur l’écologie, humble requête de LTC à propos de l’extraction de sable comme cache sexe, etc.,etc.

Des élus, qui quand leur mandat dépasse l'ombre portée du clocher local, font des promesses, se déclarent d'accord pour les services public de la santé, des transports, de la poste, pour la défense de l'école publique, l'augmentation des pensions et même si on leur demandait l'extinction du paupérisme après 5 h du soir mais oublient tout quand ils approchent de Saint Brieuc, Rennes et encore mieux Paris ou Bruxelles où ils votent  sans sourciller des mesures qui contredisent et ruinent même les promesses qu'ils ont faites en Tregor.

Le PCF actuel n'échappe pas à cette pratique, le collège reste un bel exemple de reniement, et il a appelé et appelle encore à voter pour des individus qui font le contraire de ce qu'ils promettent, c'est ce qu'il appelle la gauche!

Que font ces élus, ils gèrent loyalement les miettes que laisse le pouvoir macronien aux collectivités. Après la suppression sarkosyste de la taxe professionnelle que Hollande a confirmé, Macron supprime la taxe d’habitation, à Lannion pour trouver de l’argent les socialistes augmentent la taxe sur l’électricité, le PCF trouve cela « injuste » mais la vote ! Tout est dit dans cette attitude, ils ne servent à rien comme représentants des intérêts de la population, comme les autres ils gèrent et encaissent les indemnités.

C’est sans doute ce dernier point qui les inquiètent au plus haut point le PCF actuel, sa faiblesse électorale, son absence d’analyse, sa dépendance vis à vis des élus le conduit à se comporter comme les radicaux quand ils existaient encore ou l’UDI, il ne lui reste qu’à mendier une place, faire de la figuration pour encore duper la population avec le symbole de ce qu’il fut !
 

 

 

1http://www.humanite-lannion-tregor.fr/article-le-pcf-a-lannion-et-dans-l-agglomeration-123214694.html

http://www.humanite-lannion-tregor.fr/2018/06/pcf-une-lente-agonie.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article