Soutien à L’Humanité

Publié le par Pour une vraie gauche à Lannion

 

Je me demande ce que je peux faire pour L’Humanité ; et je retarde depuis des jours l’envoi d’un message.

Je suis abonné. Je verse à chaque appel à soutien.

 

Que faire ? 

Saisir l’occasion pour dire aux journalistes de l’Huma mon respect pour leur travail ; et pour certains mon franc soutien à leurs suivis de situations pas faciles. Pour dire à la rubrique « Débats/Tribunes libres » et à la rubrique « Culture » qu’elles sont un apport réel et finalement assez constant. Il n’y a pas beaucoup de titres de la presse écrite qui fasse autant.

 

Je dois dire, aussi, un regret : que l’Huma n’ait pas les moyens, quotidiennement, d’en faire plus. Que certains reportages, voyages, déplacements soient tendus difficiles ou impossibles… Quelle finesse, quel souci d’analyse dans tous les cas nombreux où c’est possible, dans l’actualité politique et sociale des mobilisations ! Et aussi dans le quatre pages régulier sur l’économie sociale et solidaire !

 

Mais aussi, donc, regret que des initiatives de publications combinées avec Les Lettres Françaises ne puissent pas être menées… Rêvons par exemple, une minute, à la reprise possible des dimensions de la Révolution française en contre-point des commentaires « élitistes » de la macronie face aux Gilets Jaunes.

Imaginons aussi, en lien avec des pratiques de presse en cours de développement, des forums communs à l’Huma et d’autres titres : à côté de toutes les informations,  des débats en direct, avec le site, et une reprise de ces éléments avec une édition imprimée…

Imaginons le nombre de journalistes qui se formeraient à la rencontre avec « les gens de la moyenne » et les situations où des personnes « anonymes » aux yeux des ‘élites’ pourraient prendre la parole. Mais il faut pour cela des moyens, l’argent pour des salarié.e.s en plus. On voit bien que les membres actuels de la rédaction sauraient en intégrer assez pour doubler les moyens de ce travail.

 

Finalement, sans doute cela va-t-il paraître un peu loin de leur réalité à celles et ceux qui font le journal tous les jours.

Mais la seule chose que je puisse faire est ceci : écrire ce que devrait pouvoir être l’Humanité.

Voilà aussi ce que je voudrais dire à tous mes ami.e.s : si nous voulons une presse plus porteuse de construction militante, culturelle et politique, maintenons l’Huma et aidons-là en nous abonnant.

 

Ce billet de soutien, pour L’Huma., je vais le mettre sur les diverses listes auxquelles j’ai accès. Que peut faire un abonné comme moi ? Pousser d’autres à s’abonner.

 

Pierre Cours-Salies  Sociologue. Université Paris 8

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article