Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

Le chef de Bothorel, de Le jeune et de la CFDT a parlé, comme d'habitude pour ne rien dire ou promettre des miettes! Mais il commence à un peu reculer en apparence  comme sur le SMIC (en le faisant payer par les salariés et les citoyens en faisant payer la secu et les citoyens)  alors que la ministre disait le contraire hier! C'est donc le moment de continuer pour les faire céder et les virer si possible.

Le Président a parlé. Il pense qu’une distribution de monnaie peut calmer l’insurrection citoyenne qui a éclaté. C’est à ceux qui sont dans l’action de dire si cela leur convient.

Pour notre part comme parlementaires insoumis, voici ce que nous voyons :

Premier point

Une partie considérable de la population n’est concerné par aucune des mesures de Macron.
Les chômeurs et, parmi eux, surtout les 50% de chomeurs non indemnisés.
Les salariés à temps partiel et surtout 80 % d’eux, les femmes, qui sont, de surcroit, moins payées que les hommes, à travail égal.
Les retraités qui touchent plus de 2000 euros restent assujettis à l’augmentation de la CSG. La désindexation des pensions de retraites sur le cout de la vie est maintenue.
Les fonctionnaires ne sont pas pris en compte.

Deuxième point

Toutes les mesures décidées seront payées par les contribuables et les assurés sociaux. Aucune par les riches ni les profits.
L’exonération des heures supplémentaires sera payée soit par la sécu soit par l’Etat.
L’augmentation de la prime d’activité sera payée par les contribuables.
La suppression de la taxe d’habitation sera payée par l’împot sur le revenu.
L’augmentation du smic sera payé par l’împot.

Troisième point

Les actionnaires sont bien protégé.
La prime exceptionnelle versée par les entreprises n’est pas obligatoire. Mais elle est défiscalisé ce qui est un effet d’aubaine là où elle existait déjà.
L’ISF n’est pas rétabli.
Le CICE est maintenu.

Quatrième point

Aucune des revendications pour davantage de démocratie participative ne reçoit de réponse.

Cinquième point

Le budget est désorganisé.
Au total il s’agit de trouver plus de dix milliards supplémentaires dans le budget de l’Etat. Le projet de loi de finances est donc totalement désarticulé. Le Premier ministre a déjà annoncé que cela se paierait par des économies supplémentaires c’est-à-dire par des services publics de moins.

Il faut choisir. Faut-il continuer la politique qui compte sur le ruissellement des riches vers les autres ou bien mettre en place un budget en faveur des besoins connus du peuple et de l’investissement écologique ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article