Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pour une vraie gauche à Lannion

SANTÉ : NON à la pénurie programmée des moyens
Le Comité de Défense du CH Lannion-Trestel et de l’Accès aux Soins dans le Trégor appelle
tous les citoyens et usagers des services publics de Santé à participer à la manifestation
citoyenne du samedi 26 mai St Brieuc RdV à 10h30 Gare SNCF
Il ne se passe pas un jour sans que la presse ne se fasse l’écho d’événements parfois
dramatiques dus à la régression de notre système de santé.
Au forceps, ou à dose homéopathique, toutes les méthodes sont bonnes pour réduire les moyens,
restructurer avec chaque fois ce même prétexte : « Il faut faire des économies ! »
Ainsi nous a-t-on annoncé récemment 1,2 milliard d’économies d’ici 2022 à dégager sur les
emplois hospitaliers ! Ce qui correspondrait à la suppression de 30.000 postes dans les hôpitaux
sur 5 ans. À ajouter à ceux déjà imposés depuis les dernières années et dont nous voyons les
conséquences pénalisantes chez nous, à Lannion.
Depuis un an, la baisse des moyens des établissements publics de santé (hôpitaux généraux et
psychiatriques, EHPAD, SAAD, SSIAD, … ) s’accélère et s’amplifie.
Ne nous voilons pas la face ! La seule victime sera le citoyen. Tôt ou tard, chacun d’entre nous
sera contraint de faire appel aux services de l’Hôpital Public, le seul qui répond ( encore ) présent
dans toutes les situations. N’attendons pas qu’il soit trop tard pour le défendre.
Ne nous laissons pas berner par les discours soi-disant modernistes.
Oui, la médecine progresse, comme elle l’a toujours fait ; les médecins des hôpitaux publics en
sont souvent les premiers acteurs.
Oui, les innovations technologiques peuvent apporter des améliorations pour la prise en charge
des patients.
Mais, NON, ces progrès ne doivent pas servir à gérer la pénurie programmée des
professionnels de Santé.
Et, NON encore, les patients ne doivent pas servir de variable d’ajustement pour la
restructuration des services et des établissements.
Nos élus doivent, d’ici mi-juin, se prononcer sur les orientations du Plan Régional de Santé qui
scellera l’avenir du paysage sanitaire breton pour les 5 années à venir.
Avant fin mai, la Ministre de la Santé doit faire des annonces pour répondre aux lacunes d’accès
aux soins de premier recours (médecins généralistes et spécialistes ) mais aussi aux
dysfonctionnements des services d’Urgence.
Les premières étant la cause des seconds !
Ne nous faisons pas d’illusions ! Seule la présence massive des citoyen(ne)s pourra faire pencher
la balance vers ce droit fondamental à une médecine de qualité pour tous, 24h/24, 7 jours/7, selon
un maillage cohérent qui apportera des réponses adaptées aux problématiques locales de Santé.
Pour une Santé accessible à tous, quels que soient ses moyens, partout …
Ensemble, le samedi 26 mai 2018, St Brieuc - 10h30 – rassemblement devant la gare

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article