Fusion de communes contre la démocratie

Publié le par Pour une vraie gauche à Lannion

Les fusions de communes :

c’est moins de services publics et moins de démocratie !

Plusieurs fusions de communes sont annoncées. Par exemple les communes de Louannec, St Quay Perros, Trégastel fusionneraient avec Perros-Guirec à l'initiative des quatre maires. Le maire de Lannion vient également de signaler son ambition à ses voisins. Les maires disent « plus grand on est plus fort »mais qui est plus fort ? Les élus ? Les habitants ?

Avec la loi NOTRe, LTC est devenue « plus grande ». La grande LTC s'est-elle opposée aux fermetures multiples de classes, de trésoreries, de lits et services à l'hôpital, de bureaux de poste ? Pour s'y opposer encore faut-il le vouloir ! Non seulement LTC n'a pas empêché les fermetures, mais LTC a même voté POUR les fermetures de lits et de services à l'hôpital de Lannion ! Et LTC continue en réduisant les offices de tourisme. Est-ce que la population y a gagné en étant « plus grand » ? Non !

De la même manière, c'est ce qui se profile avec la fusion des communes en « communes nouvelles ». Combien de classes, combien encore de bureaux de poste devraient fermer pour satisfaire la volonté d'économies du gouvernement ? Quel élu a reçu le mandat de sa population de fondre sa commune et la faire disparaître ?

Pourquoi les maires précipitent-ils les choses et envisagent-ils de fusionner avant le 31 décembre 2018 ? Parce que le gouvernement a mis en place une « carotte financière » pour les y inciter. Si la fusion a lieu en 2018, la dotation financière sera bonifiée de 5% pendant trois ans. Il faut souligner que les communes subissent un étranglement financier important, et que le gouvernement Macron prévoit par ailleurs de réaliser 60 milliards d'euros d'économies supplémentaires d'ici 2022. Les communes qui fusionneront subiront – pour une durée très limitée – un peu moins la baisse de dotations que les autres. Mais après ?

Faut-il laisser faire le gouvernement et accepter la disparition des services publics pour un plat de lentilles ?

Nous disons : il faut rompre avec cette politique de destruction des services publics. Non, nous ne voulons pas être « plus forts » contre nos voisins. Nous défendons l'égalité des citoyens sur tout le territoire de la République, et l’égalité c'est le maintien de tous les services publics en tous points du territoire. C'est pourquoi nous nous opposons à ces fusions et appelons à participer à la manifestation nationale organisée à Paris le 13 mai prochain pour dire « unité pour chasser Macron et sa politique de destruction ».

Comité de Lannion du POID

Parti Ouvrier Indépendant Démocratique

Publié dans Lannion, POID, Fusion communes, LTC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article