Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D"après le Figaro!

Alors que le dernier baromètre Kantar-OnePoint pour Le Figaro Magazine indique une percée record de popularité pour Jean-Luc Mélenchon avec 19 points supplémentaires, une récente expérimentation reposant sur le vote alternatif lui fait gagner la présidentielle. Celle-ci, réalisée par la newsletter branchée Merci Alfred, a proposé à près 46.000 internautes, du 23 au 29 mars, de classer les candidats à l'élection présidentielle par ordre de préférence. Le premier étant celui que l'on désire le plus voir à l'Élysée. Lors du décompte final, Jean-Luc Mélenchon l'emporte avec 29.983 voix, devant Emmanuel Macron et Benoît Hamon.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/03/31/25001-20170331ARTFIG00236-jean-luc-melenchon-vainqueur-d-une-contre-election.php

http://www.mercialfred.com/Le scrutin à vote alternatif permet à l'électeur, non pas de choisir un candidat, mais d'indiquer un ordre de préférence. Si l'un des candidats est classé premier par au moins 50% des électeurs, il est élu directement. Dans le second cas, le dernier candidat est éliminé. Lors de la simulation de la contre-élection, c'est Jacques Cheminade qui est arrivé onzième. Les voix des électeurs l'ayant mis en tête de leur classement sont alors reportées sur leur deuxième choix. À l'issue du nouveau classement, le mécanisme se répète pour le dernier et donc dixième du classement. Et ainsi de suite jusqu'à ce que l'un des candidats obtienne la majorité des suffrages, dans le cas présent, Jean-Luc Mélenchon avec 65,63%

Éviter le «vote utile»

Différentes études indiquent que le mode de scrutin altère radicalement le résultat de l'élection. François Bayrou aurait par exemple été élu à la place de Nicolas Sarkozy en 2007 avec le vote alternatif. Si les mécanismes de ce scrutin semblent favoriser un candidat plus centriste, la victoire du représentant de La France insoumise apparaît comme une surprise. Maxime Froissant, rédacteur en chef de la newsletter Merci Alfred, reconnaît que cette expérience n'est pas vraiment représentative: «Nos lecteurs traditionnels sont urbains et jeunes. Nous avons réussi à toucher bien plus large avec les relais faits par les médias, mais les 46.000 votants ne sont pas à l'image de tous les électeurs.»

 

 

 

Tag(s) : #France Insoumise, #Mélenchon, #Présidentielle 2017, #Macron, #Hamon, #Fillon, #Le Pen

Partager cet article

Repost 0