Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fidèle à la démarche du fondateur de l'Humanité, nous donnons la parole à ceux qui luttent et appellent à la lutte.

Le 28 février 2017

Unité pour la défense de l’hôpital de Lannion !

Non aux suppressions de postes et de lits !

Oui à l’I.R.M. !

 

A deux mois des présidentielles la crise politique et institutionnelle se généralise, mais pour les travailleurs, une question se pose : quelle issue conforme à leurs intérêts ?

 

Dans le secteur de la santé, cela commence par une urgence : bloquer la destruction des hôpitaux et du système de santé. Oui, il y a urgence car la situation devient dramatique.

Aujourd’hui c’est l’hôpital de Lannion qui est dans le viseur du gouvernement et de l’A .R.S :

La presse présente le plan de de retour à l’équilibre : « Selon l’intersyndicale CGT et CFDT, on s’oriente à terme vers la suppression de 39 lits d’hospitalisation complète, dont 15 à 20 lits sur le plateau de chirurgie et une quinzaine en cardiologie-neurologie, deux unités qui seraient regroupées au même étage. La maternité et la pédiatrie doivent aussi être réunies…..sur les effectifs,les syndicats craignent que la quarantaine de suppressions de postes évoquée ne soit revue à la hausse... » (le Télégramme 18 février 2017)

 

Suppressions de postes et de lits, regroupements de service, mutualisation de la chirurgie avec Saint Brieuc voilà comment se traduit la mise en place des groupements hospitaliers de territoire créés par la loi Touraine.(1)

 

Ce plan, réclamé par les banques, aurait pour but de rétablir l’équilibre du budget de l’hôpital, actuellement en déficit.

Mais ce déficit c’est le résultat :

- des emprunts toxiques dont les banques sont les seules responsables ;

- de la politique de tarification des actes décidée par la loi Bachelot-Sarkozy ;

- des économies réalisées sur le budget de la santé.

Ce ne sont ni les personnels ni les patients qui en sont responsables !

Alors pour le maintien de tous les postes et de tous les lits, pour l’attribution des moyens nécessaires, notamment de l’I.R.M. , le P.O.I.D. appelle toutes et tous à participer au rassemblement organisé par le comité de défense de l’hôpital de Lannion Trestel

le vendredi 3 mars à 9h45 devant le bâtiment Joseph Lefebvre !

Pas une semaine sans qu’une grève n’éclate dans un hôpital.

Elles ont toutes la même cause : le refus des personnels, attachés à leur travail et à la relation avec les patients, de voir remis en cause ses conditions de travail et le service hospitalier.

Au-delà des revendications immédiates, ces grèves et mobilisations posent l’exigence de l’abrogation de la loi Touraine et des groupements hospitaliers de territoire (GHT). C’est cela qui donne toute son importance à l’appel des fédérations FO, CGT et Solidaires à la grève et à la manifestation nationale à Paris le 7 mars sur une revendication nette et précise : l’abrogation de la loi Touraine et des GHT.

Au-delà de l’abrogation de la loi Touraine, il faudra bien emprunter la voie de la rupture avec la politique du gouvernement et de l’Union européenne, ce qui commencera par l’abrogation de toutes les contre-réformes.

C’est pourquoi les militants du POID, en commun avec des militants ouvriers de toutes tendances, font contresigner « l’engagement » du Mouvement pour la rupture avec l’Union européenne et la Ve République.

C’est pourquoi ils seront présents au mur des Fédérés le 18 mars, date anniversaire de la prise du pouvoir par la Commune de Paris de 1871, premier gouvernement ouvrier de l’Histoire.

Dans La Tribune des travailleurs :

Prenez connaissance du dossier sur les grèves dans les hôpitaux.

Prenez contact avec le POID.

mail: poid.lannion@gmail.com

(1) La loi Touraine impose, avec les groupements hospitaliers de territoires (GHT), le regroupement de 8 000 hôpitaux en 1 300 GHT.

Parti Ouvrier Indépendant Démocratique

Comité de

Lannion

Tag(s) : #POID, #Hopital de Lannion, #Lannion, #Santé, #securité sociale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :